Les oratoires de Provence

Par le Père Jacques Bombardier, Oratoire de Nancy

C’est en effet, dans le midi de la France qu’il faut chercher les premiers oratoires.

Bremond note « à ma connaissance, le foyer mystique le plus actif vers la fin du XVIè siècle, c’est le Comtat, c’est la Provence. [1]» (II/9). Rien d’étonnant : cette terre du Comtat était sous influence romaine depuis 250 ans et avait donc connu la réforme catholique dans ses commencements et des liens forts et constants unissaient le Comtat et la Ville de Rome. Bremond écrit dans sa langue incomparable : « Au premier plan Avignon, l’Isle sur la Sorgue, Cavaillon Saint-Rémy, Arles, les Baux, Aix-en-Provence ; dans le lointain le dôme de Milan, l’Oratoire de Philippe Néri à Rome et le Vatican, tel est le vaste et noble décor de l’histoire qu’il me faut résumer en quelques pages… St Charles Borromée donc (qui venait juste de mourir en 1584) et St Philippe Néri »[2]

Continue reading