La Présentation de Jésus au Temple

6ter

Par le Père Matthieu DELESTRE, Oratoire de Dijon

Lorsqu’on entre dans la Chiesa Nuova, la chapelle de la Présentation de Jésus au Temple est la première du bas-côté gauche.

Le tableau d’autel, achevé en 1627, est l’œuvre de Giuseppe Cesari, dit le Cavalier d’Arpin. Il représente le mystère, célébré par l’Eglise le 2 février, que raconte saint Luc au chapitre 2 (22-35) de son évangile. On voit Marie, en rouge sous un grand voile bleu, à genoux sur les marches du Temple. Elle porte l’enfant Jésus dans ses bras et lève les yeux vers un homme majestueux, vêtu d’une tunique d’or et coiffé d’un turban : Syméon.

Celui-ci, dans un mouvement à la fois vif et hiératique, paraît saisi par la découverte de l’Enfant. On voit qu’il a enfin trouvé le trésor qu’attendait sa vie de justice et de fidélité : le Premier-Né par excellence, le Fils unique, un de la Trinité (comme l’indiquent les mains de l’homme barbu à droite du tableau), qui s’est fait semblable à nous. Sous le regard de saint Joseph qui porte les deux colombes du sacrifice, Marie, très humblement, confie Jésus à Syméon. Celui-ci prendra l’enfant dans ses bras. D’après notre tableau, il devra pour cela se pencher, car Jésus y est représenté plus bas et plus petit que tous les autres personnages. En effet, « il a tellement pris la dernière place que personne n’a pu la lui ravir » (phrase de l’abbé Huvelin qui frappa Charles de Foucauld) : à nous donc de nous pencher vers celui que nous donne Marie, pour trouver la lumière et le trésor que nous désirons !

6bis

Présentation au Temple

Posted in Méditation du mois.