L’Annonciation

L’Annonciation

Par le Père Raphaël Clément, Oratoire de Dijon

L'AnnonciationLa cinquième chapelle à gauche dans la nef de la Chiesa Nuova est dédiée au mystère de l’Annonciation. Le tableau qui orne l’autel est une œuvre typique du baroque du XVIème italien.
Elle vient du toscan Domenico Cresti dit le ‘Passignano’ (1558-1636), peintre influé par le Tintoret. On trouve également de ses œuvres dans les basiliques Saint Pierre ou Sainte Majeure à Rome, ainsi qu’à l’église Santa Maria del Fiore à Florence.

Comme le tableau date de 1591, on peut penser que Saint Philippe Néri ait prié devant cette œuvre qui nous dépeint le mystère de l’entrée du Très Haut dans le monde, à travers l’humble cadre de la maison de Marie à Nazareth. Le jeu de lumières du tableau suggère d’ailleurs cette irruption de la lumière divine par le haut du tableau où le Soleil levant vient visiter la Vierge Marie dans la relative sobriété de son logis, bien sombre par ailleurs. Tout est mouvement : la bénédiction du Père, le dynamisme du Saint Esprit, l’annonce de l’ange avec sa désignation du Très-Haut, l’assistance des anges, et même le mouvement intérieur de la Vierge Marie qui consent : « Ecce ancilla Domini, fiat mihi secundum verbum tuum » (Voici la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole).
Ce fiat de Marie est le fiat de tout disciple du Christ. Ce fut le fiat de Saint Philippe au nom de sa vie : consentement à une vie donnée au Christ, consentement à être l’instrument de la grâce, consentement aux mouvements de l’Esprit qui le mène et le guide, y compris là où n’aura pas voulu aller.
Ici la scène du Passignano se fait théologie : le voile de l’invisible se déchire. L’irruption divine appelle en réponse le consentement de Marie. Admirable échange ! Admirable horizon de nos vies de disciples.
Posted in Méditation du mois and tagged , , .