Adoration des bergers

L’Adoration des bergers

Par le Père Bruno Dufour, Oratoire de Dijon

Adoration des bergersÀ l’approche des célébrations de la naissance du Sauveur, voici l’occasion de nous arrêter sur le tableau de la Chapelle de la Nativité. Il s’agit de l’adoration des bergers, œuvre de Durante Alberti. La composition du tableau est riche de résonances théologiques.
On peut surtout noter le rapport que le peintre établit entre l’Enfant-Dieu dans la crèche et l’agneau lié pour le sacrifice, à ses pieds. La correspondance est ainsi représentée entre le « sacrifice » que représente le oui du Fils éternel à son Père à l’incarnation (« Tu n’as voulu ni offrande ni sacrifice, mais tu m’as fait un corps… ») et le sacrifice que Jésus fait de sa vie à la Passion (« Comme un agneau conduit à l’abattoir… »).

Nous sommes loin des enfantillages de Noël. Dès le début de sa vie terrestre, le Sauveur est d’ailleurs exposé aux assauts du « mysterium iniquitatis » (l’impossibilité de trouver pour sa mère une place à l’auberge, la persécution d’Hérode et la fuite en Egypte). La scène est placée dans une grotte-étable obscure, le plan serré, le jeu des regards. L’aspect intimiste est ainsi souligné. Selon Costanza Barbieri (AAVV Santa Maria in Vallicella, Tratelli Palombi Editore, Roma 1995) ce choix reflète la spiritualité oratorienne. Si nous suivons la ligne verticale que trace l’enfant, la mère et le Ciel, accentuée pas le rayon de lumière (l’Esprit Saint ?) , l’intimité trinitaire croisse celle des hommes. Notons le geste de la Vierge qui ôte les linges et donne à voir le Verbe fait chair (à moins qu’on veuille y voir les linges du tombeau).
Durante Alberti semble avoir œuvré entre 1597 et 162. Proche des capucins le peintre était suffisamment lié à l’Oratoire pour s’être vu confier la décoration de l’ église Néré et Aquilé, titre cardinalice de Baronius. Il serait intéressant de se lancer dans la comparaison avec l’autre Adoration des bergers qui se trouve dans la cathédrale de Sansepolcro (d’où est originaire Alberti) et plus tardif.
Posted in Méditation du mois and tagged , , , .