Adoration des mages

L’Adoration des mages 

Par le Père Raphaël Clément, Oratoire de Dijon

adoration des mages« Nous sommes venus l’adorer »

Dans la quatrième chapelle à gauche dans la nef, nous trouvons ce tableau de l’Adoration des mages, œuvre de Cesare Nebbia, en 1578. L’artiste, peintre maniériste,  était suffisamment proche des papes pour s’être fait confier la décoration des diverses chapelles (comme à la Basilique Saint- Pierre, ou au palais apostolique).
Le tableau a du plaire à Saint Philippe Néri, tant le mouvement d’adoration des mages invite au recueillement et à l’émerveillement spirituel devant la manifestation de la gloire divine suggérée par la lumière plongeante suggérée par une diagonale et dans laquelle baigne l’enfant couché dans la mangeoire.

Continue reading

La Visitation

La Visitation

Par le P. Matthieu Delestre, Oratoire de Dijon

 
Visitation La quatrième chapelle de la nef gauche était un lieu où saint Philippe faisait volontiers oraison ; il y eut d’ailleurs une extase, précisément devant ce tableau installé en 1586 (neuf ans avant sa mort).
Barocci a construit la scène en forme de X. Deux diagonales qui se croisent au centre, quelque part dans l’ombre entre les regards et la poignée de mains d’Elisabeth et de Marie, c’est-à-dire là où se cachent le Verbe incarné et Jean son prophète, les deux qui, véritablement, se rencontrent en ce mystère.

Continue reading

Couronnement de la Vierge

Le Couronnement de la Vierge 

Par le P. Matthieu Delestre, Oratoire de Dijon

Couronnement de la ViergeCe tableau est au-dessus de l’autel du transept droit.Le Cavalier d’Arpin, son auteur, a également dépeint, pour les Oratoriens, le mystère de la Purification de la Vierge (voir tableau de février).
Il avait achevé celui-ci dix ans auparavant, en 1617 : Philippe, mort 22 ans plus tôt et béatifié deux ans plus tôt, vivait alors de la vision directe et sans artifice de ce que cette peinture nous permet d’entrevoir dans notre condition actuelle.

Continue reading

La crucifixion

crucifixion chiesa nuovaPar le Père Bruno Dufour, Oratoire de Dijon

Dans la première chapelle de la nef de droite de la Chiesa Nuova le peintre Scipione Pulzone a réalisé en 1586 cette représentation du Christ en Croix.

L’œuvre nous donne à voir, autour de Jésus mort, la Mère de Jésus, saint Jean et Marie-Madeleine. Considérons l’attitude de chacun des personnages.
On peut mettre en parallèle l’attitude de Marie, ici, au pied de la Croix, avec celle qu’elle adopte au moment où elle est présentée au Temple ou encore à l’Annonciation. À la Présentation, les mains sont dans un mouvement d’acceptation, sur le cœur. À l’Annonciation, la main droite s’ouvre quelque peu, la gauche restant sur le coeur. Au pied de la croix, les mains priantes dessinent, ainsi que le mouvement de la tête, une supplique dramatique. Les mains sont jointes. Elles ne cherchent pas à saisir (comme Marie-Madeleine ou Jean). Elle est dans la compassion gratuite, unie Jésus dans la prière au Père.

Continue reading